L’Écomusée

Les statuts de l’Écomusée

« L’association, loi 1901, a pour but d’assurer d’une manière permanente, sur le territoire du bassin de la Roudoule et de la Moyenne Vallée du Var, et avec la participation de la population locale, les fonctions de recherche, de conservation, de présentation et de formation, la mise en valeur d’un ensemble de biens naturels et culturels, représentatifs de ce milieu et des modes de vie qui s’y succèdent. Elle s’inscrira dans une action de revitalisation et de développement économique local. »

Selon ses statuts, l’écomusée a pour fonctions principales :

• Étudier le patrimoine local dans l’aire de rayonnement de l’Écomusée en liaison avec les institutions scientifiques nationales et régionales

• Constituer des collections représentatives d’objets ainsi qu’un inventaire du patrimoine naturel et culturel ;

• Assurer la conservation des collections et les enrichir régulièrement ;

• Constituer un réseau de correspondants locaux ;

• Réaliser une présentation pédagogique du territoire, notamment en créant des itinéraires de découvertes ;

• Créer, diffuser et exploiter des expositions et des manifestations ;

• Diffuser les données issues de la recherche scientifique par des publications et des éditions audiovisuelles ;

• Concevoir des programmes de formation et conduire des actions de sensibilisation, de recherche et de diffusion en milieu scolaire ;

• Proposer des mesures de protection pour assurer la préservation des biens remarquables que l’Écomusée ne pourra acquérir ;

• Mener des actions contribuant au développement économique et social du bassin de la Roudoule, notamment en facilitant l’installation et le maintien d’activités.

L'équipe

Bureau du Conseil d’administration :

  • Président : Ivan Martouzet
  • Vice-président : Serge Goracci
  • Vice-président : Anthony Albano
  • Trésorier : Patrice Deméocq
  • Secrétaire : Jacqueline Guasco
  • Conservateur conseil : Jérôme Bracq

Au titre de Musée de France, l’Écomusée bénéficie de l’accompagnement d’un conservateur détaché par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes :

  • Jérôme Bracq, attaché de conservation au service départemental du patrimoine.

Salarié(s) permanent(s) :

  • Bruno Leclerc, ethnologue, responsable.
Nos projets depuis 2012

2022

  • Exposition « Fruits oubliés des Alpes d’Azur »
  • Exposition « Des rails dans la Montagne »
  • Etude et valorisation de la forge de Cipières
  • Etude et valorisation des collections du Musée des Arts et Traditions Populaires de Guillaumes

2021

2020

  • Exposition « l’Appel de la Sylve »
  • Valorisation de la chapelle des pénitents à Puget-Théniers
  • Etude sur les fortifications de campagnes dans les Alpes du Sud soutenue par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes et le Parc National du Mercantour
  • Etude sur les variétés fruitières anciennes dans le cadre du programme Leader GAL Alpes Azur

2019

  • Muséographie de la forge Isnard à Cuébris
  • Muséographie du four à pain à Puget-Théniers
  • Etude sur la gestion des bois de Guillaumes au XIXe siècle (paru dans Nice Historique)
  • Etude sur les fortifications de campagnes dans les Alpes du Sud soutenue par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes et le Parc National du Mercantour
  • Etude sur les variétés fruitières anciennes dans le cadre du programme Leader GAL Alpes Azur

2018

  • Exposition « Soyez Vaches »
  • Etude sur les poilus de Saint-Sauveur-sur-Tinée
  • Centre de ressources patrimoniales Alpes Azur en partenariat avec 1732, Académie du Val d’Entraunes qui porte le dossier dans le cadre du programme Leader GAL Alpes Azur
  • Mise en place d’une Résidence d’Artiste à la ferme de Bertrik
  • Inventaire de l’herbier du docteur Richelmi (coll. de Roudoule) par François Destré et Jean-Marc Féraud (Association des Naturalistes de Nice et des Alpes-Maritimes)

2017

  • Recherche historique et ethnologique dans la forge Isnard à Cuébris
  • Publication « des hommes et un fleuve : le Var »
  • Recherche documentaire au Service Historique de la Défense sur les fortifications de l’époque moderne pour le service Archéologique de Nice Métropole.
  • Parcours de découverte de Saint-Sauveur-sur-Tinée
  • Muséographie de la Vacherie de Vignols
  • Exposition « Désiré Sic, un photographe entrevelais » Entrevaux.
  • Recherche sur les variétés fruitières dans le Parc Naturel régional du Verdon.

entre 2015-2017

  • Exposition « Des hommes & un fleuve : le Var »
  • Scénographie de l’exposition « 80 ans de Valberg »
  • Accompagnement méthodologique pour la collecte de sources orales dans le cadre des inventaires citoyens de la biodiversité dans Parc Naturel Régional du Verdon
  • Recherche historique et ethnologique sur l’élevage bovin dans la vacherie de Vignols (Commune de Roubion – Parc National du Mercantour)
  • Recherche sur les fortifications de l’époque moderne (Parc National du Mercantour)

2015

  • Exposition & Publication « Vivre la Montagne en Hiver »

2014

  • Exposition « Circulez y’a tout à voir »
  • Publication « Entrevaux et Guillaumes au temps de Vauban »

2012

  • Recherche historique & ethnologique, projet muséographique sur la châtaigneraie de Braux 2013
  • Projet Intégré Transfrontalier Parc National du Mercantour/Parco Alpi Marittime : Enquête ethnobotanique sur les usages des plantes dans le Parc du Mercantour
  • Exposition & publication « Des hommes et des plantes dans le Mercantour »
  • Exposition & publication « Au cœur des Alpes : Utrecht »

                    Roudoule, écomusée en terre gavotte

                    Qui sommes-nous ?

                    Roudoule, écomusée en terre gavotte est né en 1986 à Puget-Rostang dans les Alpes-Maritimes

                    Il s’inscrit dans une aire culturelle caractérisée par le parler provençal alpin : le gavot ; entre Estéron au sud et Ubaye au nord, Haut-Verdon à l’ouest et Tinée à l’est, entre le parc National du Mercantour et les Parcs Naturels Régionaux du Verdon et des Préalpes d’Azur.

                    Écomusée ?

                    L’idée consiste à créer un établissement démarqué de la traditionnelle réunion de collections prestigieuses afin d’y développer une activité de recherche et de publication plus ouverte. L’Écomusée étend ses interventions sur un territoire, en s’attachant à ses habitants et à son patrimoine.

                    ROUDOULE offre un espace d’exposition de 270 m2, des réserves pour les collections de 400 m2, une salle de projection de 24 places, une ferme expérimentale et deux sentiers de découverte à proximité.

                    ROUDOULE c’est aussi 9200 objets inventoriés, un centre de documentation de 12400 références bibliographiques et plus de 5000 images numérisées, des expositions itinérantes en prêt, des conférences et un catalogue de publications.

                    Enfin, le label Musée de France délivré par le Ministère de la Culture et de la Communication garantit la qualité de l’action culturelle et des recherches scientifiques de l’Ecomusée. A ce titre, un Conservateur Départemental du Patrimoine l’accompagne dans son travail.

                    En détail

                    Maison de l’écomusée à Puget-RostangMusée associatif créé en 1986, l’Écomusée est l’aboutissement d’une aventure humaine débutée en 1963, alors que Puget-Rostang ne compte plus que 20 habitants, âgés en moyenne de 66 ans.

                    Les frères Maurin, amoureux de leur pays, décident de changer le cours des choses en revenant s’installer dans le village de leur enfance. La création de l’association des Amis de la Roudoule en 1966 offre une vitrine à l’action de revitalisation et de développement local entreprise par les frères Maurin.

                    20 ans plus tard, le pari est réussi. Pour Ange Maurin il reste néanmoins encore du chemin à parcourir pour redonner au pays sa mémoire et son identité sud alpine.

                    C’est dans cet objectif qu’est créé, en 1986, l’association de l’Ecomusée du Pays de la Roudoule, avec pour but la valorisation et le développement économique, social et culturel du territoire.

                    L’Écomusée, c’est une collection de plus de 8000 objets témoins de la vie quotidienne et des activités économiques et sociales d’un territoire.

                    S’il a obtenu le statut de Musée de France, c’est parce que l’Ecomusée, en plus d’être un outil de mise en valeur du patrimoine matériel, naturel et culturel, est un outil de recherche et de développement local.

                    A ce titre, l’Écomusée représente un pôle de compétences sans équivalent en matière d’inventaire du patrimoine, de recherche historique et ethnologique, ou d’organisation d’animations thématiques ou d’expositions. Un Projet Scientifique et Culturel

                    L’Écomusée est un établissement de recherche scientifique, de publication culturelle et d’animation du territoire dans lequel il situe son intervention.

                    Le projet soumis à la Direction des musées de France et validé par elle a pour cadre général l’étude des modalités de communication, de circulation et d’échange à l’intérieur de ce territoire.

                    Au cœur des Alpes méridionales, traversée par une frontière d’états, profondément marquée par les circulations liées aux guerres, aux échanges économiques, aux voyages vers l’Italie et la vallée du Rhône, à l’élevage ovin, cette région est riche d’un patrimoine anthropologique et culturel diversifié, fruit d’une histoire riche et féconde.

                    Les expositions présentées mettent en valeur l’importance et la qualité des échanges qui permettent à de modestes communautés humaines d’être pleinement intégrées à la société de leur temps et à ses évolutions.

                    Un territoire

                    Pour le provençal est gavot tout ce qui appartient à ses montagnes : les habitants sont des gavots qui parlent le dialecte gavot et, dans leurs réjouissances, dansent la gavotte.

                    On a cru pouvoir, parfois, discerner une nuance péjorative dans le mot, rattachant ainsi le gavot au cortège « pittoresque » que compose le crétinisme alpin souvent décrit par des voyageurs en mal d’émotions.

                    Il ne s’agit en fait que de donner une indication très générale sur les racines territoriales d’un homme, d’une langue ou d’un produit. Le pays gavot n’existe pas en tant que tel. Il n’a ni frontières précises, ni institutions particulières.

                    Par contre il existe bien une réalité gavotte : celle du visage culturel original que les montagnards provençaux ont élaboré au fil des siècles.

                    Les échanges entre littoral et hautes vallées, entre plaine et alpage, entre villes et hameaux de montagne, ont permis de construire un modèle culturel spécifique. La transhumance ovine tout autant que l’émigration saisonnière en sont les vecteurs.

                    Le patrimoine ethnologique et artistique en est le témoin. Il serait donc totalement erroné d’isoler telle vallée, tel massif, telle communauté d’un environnement élargi. C’est pourquoi nous avons retenu comme « terrain d’exploration » de l’Ecomusée un vaste quadrilatère circonscrit par les vallées de l’Ubaye, de la Tinée, de l’Estéron et du Verdon.

                    Roudoule, écomusée en terre gavotte

                    La maison de l’Écomusée

                    Berceau de l’Ecomusée depuis 1986, la Maison de l’Ecomusée à Puget-Rostang (Alpes-Maritimes) abrite une surface d’exposition de 270 m².

                    Présentant à l’origine une exposition permanente et une exposition temporaire, l’Écomusée a choisi il y a quelques années l’exposition temporaire sur toute sa surface.

                    Ainsi renouvelés tous les douze ou dix-huit mois, les sujets sont en général en lien avec la thématique des voies de communication et des échanges : actuellement « L’Appel de la Sylve ». Un diaporama présente également les richesses patrimoniales de la vallée. On peut aussi découvrir la reconstitution d’un « Atelier de charronnage » (forge & menuiserie).

                    Une boutique jouxte l’Écomusée. De nombreux ouvrages dont les publications de l’Écomusée y sont proposées à la vente ainsi que des objets, produits artisanaux et publications par d’autres éditeurs.

                    Le centre de documentation enregistre près de 12400 articles et ouvrages consultables gratuitement et sur place.

                    A côté, les bureaux permettent d’assurer l’accueil des visiteurs et les missions de recherches et de fonctionnement de l’Écomusée.

                    A 1,5 km, sur la route d’Auvare, à la ferme de Bertrik peut-être trouverez-vous les artistes en résidence Léo, Élodie, Valentin et Yoann de la Société de Distribution du Sensible. Ils sont toujours prompts à échanger sur leurs projets artistiques.

                     

                    Horaires

                    10h-12h et 14h-18h

                    • de juillet à octobre :
                      tous les jours sauf le lundi, le mardi ;
                    • de novembre à mai :
                      du mardi au vendredi ; rendez-vous le week-end pour les groupes uniquement.
                    • fermé les jours fériés

                    Fermeture annuelle :

                    • Vacances scolaires de Noël et première semaine de janvier ;
                    • 2nd semaine Automne (Zone B) ;
                    • 2nd semaine Hiver (Zone B).

                    Attention aux fermetures exceptionnelles lors de nos manifestations, consultez les actualités depuis la page d’accueil ou dans la page agenda ou notre page Facebook.

                    Entrée libre

                    icon-car.png
                    Roudoule, écomusée en terre gavotte

                    chargement de la carte - veuillez patienter...

                    Roudoule, écomusée en terre gavotte 43.974172, 6.918915 Roudoule, écomusée en terre gavotte

                    Roudoule, écomusée en terre gavotte

                    Accès & ouverture

                    Placette de l’Europe
                    06260 Puget-Rostang
                    Tél. : 04 93 05 13 25
                    Courriel :

                    Coordonnées GPS

                    43° 58′ 29″ Nord 6° 55′ 06″ Est

                    Accès

                    Depuis Nice (1h15)

                    Depuis l’autoroute de Cannes : sortie 51.1 Direction Digne, Grenoble, Stations du Mercantour par la M6202bis et M/D6202.

                    Depuis l’autoroute de Monaco : sortie Nice-Saint-Isidore et M6202 ou M6202bis, direction Digne, Grenoble.

                    Depuis Digne (1h30)

                    A la sortie de Digne, prendre direction Nice ; continuer par Barrême, St André-les-Alpes, Entrevaux et Puget-Théniers.

                    A Puget-Théniers, prendre la D16 (au niveau du grand pont suspendu) et suivre les panneaux « Pays de la Roudoule-Écomusée », à 3 km tourner à droite sur la D116 en direction de Puget-Rostang.

                    Parking automobile (à l’entrée du village prendre à droite)

                    Parking bus (au niveau du panneau signalétique Puget-Rostang)

                    L’Écomusée est au cœur du village et est accessible à pieds.

                    Le musée et certaines parties du village sont praticables aux Personnes à Mobilité Réduite. Le personnel de l’écomusée est à votre disposition en cas de besoin dans les rampes à forte inclinaison. Un fauteuil roulant est également disponible.

                    ATTENTION : Gabarit des autocars limité à 12 m pour la Maison de l’Écomusée à Puget-Rostang.

                    Transport

                    Chemin de Fer de Provence, 4 rue A. Binet 06000 NICE tél : 04 97 03 80 80 (jusqu’à Puget-Théniers, 6 Km de Puget-Rostang)

                    Lignes d’Azur – Bus 790 (ne circule pas les jours fériés). Gare routière, 5 bd Jean Jaurès 06 000 Nice tél : 04 93 85 61 81 (jusqu’à Puget-Théniers, 6 km de Puget-Rostang) Transport à la demande du Conseil départemental des Alpes-Maritimes – Bassin de la Roudoule/Puget-Théniers. n° vert : 0 800 06 01 06 (Puget-Théniers-Puget-Rostang).

                    Saint-Jeanniste, Procession à St-Jean du Désert, 2007

                    Bulletin d’adhésion

                    En rejoignant l’Écomusée, labellisé Musée de France et déclaré d’intérêt général, 66 % de votre cotisation est déductible de vos impôts selon l’article 200 du Code Général des Impôts après remise d’un reçu fiscal en début d’année 2018 (déduction limitée à 20% de vos revenus imposables).

                    De plus, vous bénéficiez de l’entrée gratuite à la Maison de l’Écomusée et de tarifs préférentiels à certaines de nos manifestations, de 15% de réduction sur les éditions de l’Écomusée, du journal annuel et de deux entrées gratuites à l’Écomusée à faire profiter à vos amis ou votre famille.

                    Téléchargez le bulletin d’adhésion individuelle

                    Vous êtes maire ou élu, vous présidez une association ou une institution et vous souhaitez aussi nous soutenir ou recevoir l’une de nos expositions itinérantes, téléchargez le bulletin qui vous est consacré :

                    Téléchargez le bulletin d’adhésion pour les collectivités

                    Roudoule, écomusée en terre gavotte

                    Adhérez !

                    ROUDOULE, écomusée en terre gavotte est un équipement culturel essentiel sur le territoire des Alpes-Maritimes

                    Seul Musée de France implanté dans le haut pays, il se consacre à valoriser l’ensemble de ce patrimoine des Alpes du Sud à travers des expositions, des publications, des conférences, des animations, des visites guidées et des interventions en milieu scolaire.

                    Roudoule intervient aussi auprès des collectivités locales pour concevoir et accompagner leurs projets de mise en valeur du patrimoine.

                    Pour maintenir ces missions indispensables dans le haut pays, l’Écomusée a besoin de votre soutien car en adhérant à l’Écomusée :

                    • vous apportez les ressources complémentaires nécessaires à la pleine réalisation de notre action culturelle auprès des écoles et des villages de nos montagnes ;
                    • vous témoignez de votre attachement au développement culturel du territoire ;
                    • vous confirmez qu’il est possible de faire vivre un établissement culturel de qualité en terre gavotte.

                    téléphone

                    04 93 05 13 25

                    Adresse

                    Placette de l’Europe
                    06260 Puget-Rostang

                    Nos financeurs :

                    Les communes qui adhèrent à ROUDOULE, écomusée en terre gavotte : Annot, Auvare, Colmars-les-Alpes, La Croix sur Roudoule, Daluis, Entrevaux, Guillaumes, Péone-Valberg, Puget-Rostang, Puget-Théniers, Rigaud, Saint-Léger, Sigale, Val de Chalvagne.

                    Les entreprises mécènes de ROUDOULE, écomusée en terre gavotte : Caisse locale Crédit Agricole Mutuel de Puget-Théniers.